L'économie
 
 
Les prix relevés par Isabelle
 
 
La ville d'Uturoa compte 4 supermarchés et on y trouve tout ce dont on a besoin et vraiment, il n'y manque rien et il n'y a guère de dépaysement.

On dit partout que la vie est chère en Polynésie, certes certains prix sont plus élevés qu'en Métropole; cependant, j'ai relevé les prix d'articles que j'avais l'habitude de consommer et je vous les donne en € en pour que vous puissiez tirer vos conclusions:

Riz 500g :4.66€
Jus de fruit : entre 2.53 et 3.50€
4 desserts lactés: 3.08€
petite boite haricots verts extra-fins: 2.41€
entrecôte ( boeuf de NZ): 5.58€ ( 21.80 le kilo)
1.5 l eau minérale: 0.80€
pain complet tranché: 2.83€
3 tranches blanc de dinde: 2.95€
4 tranches jambon blanc: 2.56€
1 savon: 1.50€
paquet de 200g cookies noisettes: 2.13€
café 250g arabica: 4.42€
sandwich: environ 3€
plats cuisinés "maison": entre 8 et 15€
paquet de coquillettes 500g: 1.37€

Je pourrai vous en donner d'autres....bref, je ne vois guère beaucoup de différences mais il faut bien regarder, ça peut varier d'un magasin à l'autre et surtout bien surveiller les arrivages et les promotions qui peuvent être intéressantes surtout pour la lessive ( qui elle, est assez onéreuse).
Oui le vin et les alcool sont chers, une bouteille de rouge ou rosé ou blanc est au minimum à 12€ mais le plus souvent aux environs de 16€ mais le choix est assez important et il y a aussi une foire aux vins! On va voir pour un bon plan pour en commander sur Tahiti...
Les fromages sont également assez chers mais il y en a à la coupe ( emballé) en petite quantité ce qui permet d'en acheter un peu pour se faire juste plaisir!



Il y a souvent de bonnes surprises. Ainsi, nous avons eu de la côte de bœuf (race black Angus de NZ) à 2 300f le Kg, ce qui fait 19€.
Mais le jarret avec son os à moelle est au même prix !


Taux de change et Quelques nouveaux prix....
Message par Isabelle » 01 févr. 2020, 18:48

La monnaie utilisée est le FRANC PACIFIQUE ( ou CFP pu XPF); le taux de change avec l'€ est fixe : 1€ = 119.33 CFP; on simplifie en divisant les € par 120; pour ma part, j'ai tendance à enlever deux 00 et ça me donne un prix estimatif en € un peu supérieur à la réalité. Et comme, je suis quand même comptable, pour être exact on divise le prix en € par 0.00838 !!!!

petit ordre d'idée :
100 f = 0.88 €
1000 f = 8€
10 000 f = 88€
On peut changer des € dans les banques mais il y a une commission entre 500 et 900 F. Il est donc préférable de retirer aux distributeurs mais mieux vaut relever le plafond de retrait de sa CB  car il est souvent vite atteint sur une période de 7 jours.

Il y a pas mal de distributeurs sauf dans les petites îles ( Maupiti, les Gambiers etc...) mais les guides le précisent.
Pas de soucis sur Raiatea ( 4 distributeurs à Uturoa); 2 à Huahine; 3 ou 4 à Bora et certainement autant à Moorea; Attention, je ne crois pas qu'il y en a sur Tahaa.

Pour les futurs visiteurs et vacanciers ou futurs habitants, voici encore quelques prix d'activités ou articles assez communs :

- Une bière Hinano 33 cl : 400 F
- une bouteille de vin ( blanc, rouge ou rosé sans prétention) : entre 1800 et 2500f minimum; souvent plus de 3000 au restaurant.
- Champagne : au moins 8000 fr. et plus ( On évite!)
- excursion dans le lagon repas inclus ( sur une journée) : entre 8000 et 12000 f ; idem pour tour de l’île en 4x4;
- taxi-boat ( pour se rendre sur Tahaa ou un motu) : entre 800 et 2000 f selon les prestataires l'aller simple
- taxi de l'aéroport de Fa'a jusqu'au centre de papeete : 2000 à 2500 f. idem pour les transferts non inclus entre aéroports des iles et les pensions ( y compris en bateau).
- location d'un vélo électrique pour une journée : entre 4500 f et 6000 f
- location d'un scooter électrique ( ranguiroa) : 6500 f
- location d'une voiture 1 journée ( Huahine) : 10500f + essence
- location voiture 2 jours : 25000f ( Moorea) avec assurance
- repas midi au snack ou roulottes : plats entre 1000 f et 2600 f et plus; au restaurant, plat entre 1200 et 4500 f et plus; pizzas : environ 1500 f minimum
- nuit en demi-pension dans les pensions : entre 8000 et 16000 f par personnes + taxe séjour ( 60F/jour/personne) et plus
- un bungalow pour deux ( sans repas) : 11 500 ( exemple sur Huahine)
- un AR en avion entre raiatea et Papeete : environ 250€ ( 29000 f) mais c'est comme avec la SNCF ça varie selon vol rouge ou bleu ou blanc et selon cartes de réduction.
- pass inter iles ( BORA-Huahine-Raiatea-Moorea) : 44000; le système est peu complexe à expliquer et quand on quitte une ile avec le pass on ne peut pas revenir en arrière....
- Pour donner une idée des prix élevés des vols inter Iles AR : pour 10 mn de vol entre Raiatea et Huahine, ça coûte environ 120€; 140€ pour 20 mn de vol pour aller à Maupiti
- Pour les Australes ou les Gambier : vol AR 700€.....900€ pour les Marquises......PRESQUE AUSSI CHER que la Nouvelle Zélande ou les Etats Unis.
Ces prix élevés ont pour conséquence que les Polynésiens ne connaissent souvent jamais les autres îles si ils n'y ont pas de la famille.... et ceux qui ont les moyens préfèrent partir à l’Étranger. Il faut préciser qu'il n'y a pas de concurrence, AIT TAHITI a le monopole. Une autre compagnie est attendue.....pour 2021 ???
 
 
PRIX D'UN SEJOUR EN POLYNESIE:

Enfin, j'ai étudier les prix des séjours et bien sur ce n'est pas évident car il y a pas mal de paramètres à prendre en compte ( période vacances scolaires française et Polynésienne, durée du séjour, type d'hébergement, plongeurs ou pas, plusieurs îles, excursions, restaurants) mais il faut néanmoins compter entre 4500 € et 10 000€/personne ( vols internationaux compris) entre quinze et 30 jours. Nos visiteurs peuvent nous donner des exemples si ils le souhaitent.

Il y a une basse et haute saison ( juillet août et décembre); éviter les périodes scolaires pour ceux qui le peuvent.......
Actuellement pour Noel 2020, les prix AR pour la France sont déjà à 2000€ y compris avec Frenchbee ;les prix inter-iles eux varient guère cependant et la capacité des avions est limitée ( 42 places pour Maupiti à cause de la longueur de la piste......) 72 places au maximum et 19 minimum pour les îles des Marquises... Vous comprenez pourquoi on vous répète de vous y prendre entre 9 et 12 mois à l'avance....on prend l'avion comme le tramway mais rarement possible sur un coup de tète!! par ailleurs, sur certaines îles il y a peu de structures hôtelières alors parfois on réussi à avoir un vol mais pas d'hébergement......!
Bref, oui la Polynésie reste une destination chère mais il y a quand même 17 000 k ms entre la métropole et Papeete et ensuite les archipels sont situées sur une surface égale à l'Europe.....
Pour la vie quotidienne, on s'adapte et on change parfois nos modes de consommation. Il y a parfois aussi des trucs et astuces pour faire des économies, par exemple, les profs s'échangent souvent les maisons; quand les gens partent en vacances longtemps, ils prêtent leur maison pour qu'elle soit surveillée ou pour garder les animaux. Les plus jeunes peuvent aussi aller d’îles en îles sur les goélettes ou autres bateaux qui font les liaisons entre les îles pour les ravitailler mais il y a peu de places et il ne faut pas être pressé... Tous les guides l'expliquent mieux que moi alors renseignez vous bien!!
 
LA POLYNESIE NE S'IMPROVISE PAS, LA POLYNESIE SE PREPARE!!!!!!
 
 
 
 
Les transferts de l'État
 
 
 
La Polynésie française est passée d'une économie de comptoir à une économie de garnison avec l'installation du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP).

Quand le CEP a cessé ses activités, la France a signé le « Pacte de Progrès » avec le gouvernement territorial afin de compenser la perte de ressources financières. Il était initialement prévu pour 10 ans (1996-2006) et pour un montant d'environ 1 milliard de francs français par an (environ 150 millions d'euros, environ 18 milliards de francs pacifique par an)9; cette limite a ensuite été reportée et enfin pérennisée en 2010 sous forme de trois dotations. Les transferts financiers directs de la métropole vers la collectivité Polynésie française en 2006 correspondaient, selon la cour des comptes, à 590 millions d'euros : 232 millions d'euros sous forme de subventions et 357 millions d'euros par le biais des salaires des enseignants. En comparaison la valeur des exportations était de 12,5 milliards de francs (dont 7,6 milliards liés aux perles) en 2009.

L'État français publie chaque année le montant des dépenses de l'État en Polynésie française : 179 milliards de francs en 2010, soit 1,5 milliard d'euros (environ 34 % du PIB soit sensiblement le niveau de la fin des années 1980). Ce montant est essentiellement composé des salaires des enseignants, du versement des pensions aux agents de l'État installés sur le territoire, des coûts des missions régaliennes assumées par l'État : Justice, Sécurité... Aucun impôt ou prélèvement n'est perçu par l'État sur le territoire. Le taux des prélèvements obligatoires (fiscalité et prélèvements sociaux) est de ce fait assez modéré mais a considérablement augmenté, passant de 27 % en 1995 à 38 % du PIB en 2012, du fait notamment de la mise en place de la protection sociale généralisée et de la multiplication d'établissements publics.

Le P.I.B. par tête est d’environ 1 598 200 francs CFP (ISPF 2006). Le P.I.B total est de 536 milliards CFP (ISPF 2006)(en 1991 il était de 330 milliards CFP, mais depuis 2006 le PIB réel est en récession d'après les évaluations menées par l'Université de Polynésie française). La Polynésie Française fait partie des pays et territoires les plus riches du Pacifique Sud après l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie.
 
 
PIB.jpg
 
En 2016, les dépenses de l’Etat se chiffrent à 187,39 milliards Fcfp (1,57 milliard €) et sont en augmentation de +5,60 milliards Fcfp (+46,95 millions €) soit une variation de +3,08% par rapport aux dépenses recensées en 2015.


Cette évolution à la hausse concerne avant tout les dépenses des ministères civils qui représentent 137 milliards Fcfp (1,15 milliard €) en 2016, soit une progression de +5,3% en 2016. Les principales hausses concernent notamment les dépenses du ministère de la Justice, du ministère de l’Éducation nationale et celles du ministère des outre-mer.

Les charges de personnels constituent la part prépondérante (67%) du montant des dépenses de l’Etat sur le territoire. Elles s’élèvent à 125,58 milliards Fcfp (1,05 milliard €) et sont stables par rapport à l’année passée (125,30 milliards Fcfp).

Le montant des investissements de l’Etat a augmenté de 4,76 milliards Fcfp (39,9 millions €) par rapport à l’an passé avec un niveau des dépenses atteignant 12,18 milliards Fcfp (102,06millions €), dont 7,28 milliards Fcfp (61 millions €) ont été versés dans lecadre de la construction du centre pénitentiaire de Papeari.

L’examen des dépenses par champs de compétence permet de constater une élévation de 5% des dépenses de l’Etat pour l’exercice de ses prérogatives. En effet, elles se chiffrent à 82,46 milliards Fcfp (691 millions €).

Les dépenses participant aux compétences de la Polynésie française s’accroissent de 2,2%pour atteindre 92,98 milliards Fcfp (779,18 millions €).

Quant aux dépenses concourant à l’exercice des compétences des communes, elles s’élèvent à 11,95 milliards Fcfp (100,13 millions €).
Graphique des dépenses de l Etat 2016-page-001.jpg

La survivance de vieilles méthodes...

 

Les Transports

 

 

BoutonPrecedente  BoutonHaut  BoutonSuivante